Stop Pub

Quasiment toutes les semaines, je reçois dans ma boite aux lettres (pas celle de mes emails, mais celle en ferraille à l’entrée de la résidence) une pile de pub pour les divers magasins se trouvant près de chez moi. Les premières fois, je les ai prises, amené à la maison et feuilleté. Super, je vais pouvoir faire des économies. Naïf! Plutôt me faire laver le cerveau et acheter ce dont je n’ai pas besoin. De plus pour les économies, je vois assez bien les offres sur les produits dont j’ai besoin et que j’achète dans le magasin. Donc pas besoin d’une deuxième couche! Et donc petit à petit, j’ai commencé à les jeter directement à la poubelle. Et puis, comme j’avais la flemme de les remonter chez moi et que ça remplissait mes poubelles, j’en suis arriver a faire comme certain de mes voisins et les laisser au-dessus des boites aux lettres de ou elle disparaissait magiquement au bout de quelque jour (merci petit lutin des pubs).

680 000 tonnes par an en France

Tas de Pub @ UFC-Sarthe

Tas de Pub @ UFC-Sarthe

Jusqu’au jour où, une question ma traversé l’esprit, mais qui enlève ces pubs? Sont-elles mises à la poubelle, au recyclage peut-être? Quelle est la quantité de pub qui part directement à la poubelle? Même recyclé, c’est quand même un sacré gaspillage. En effet, en supposant dans le meilleur des cas que ces réclames soient faites à partir de papier recyclé, le fait de les jeter directement a pour conséquences les pertes, non exhaustives, suivantes :

    • l’ensemble des matières premières pour la fabrication des encres
    • les ressources nécessaires pour l’impression (électricité, machine, essences des imprimeurs, eau de nettoyage)
    • l’énergie pour le transport (le transport des matières premières jusque l’usine, transport des pubs jusque ma boite aux lettres)
  • l’ensemble des ressources et de l’énergie nécessaire pour le recyclage (afin de boucler le cycle)

Avec 680000 tonnes des publicités diverses, chaque année en France, rien que l’empreinte carbone de la fabrication du papier est de 374000 tonnes de CO2. Soit environ 12,4 millions d’allers simples Paris Marseille en TGV soit environ la moitié de l’ensemble des trajets Paris Marseille sur une année

V Detail Calculs V

Facteur CO2 pour la production du papier :  0.55

Empreinte carbone PARIS – MARSEILLE pour 1 passager : 30 kg

Nombre de km Paris-Marseille : 775 km

Nombre de voyageur.km sur le réseau TGV Sud-EST (dont la liaison Paris marseille fait partie ) : 20 milliards

680 000*0.55=374 000

374000/0.030 = 12,4 millions

20 millard /775 km = 25,8 millions trajet de 775 km

( oui il y a des approximations et des raccourcis mais je pense que l’ordre de grandeur est bon )

Et ceci ne concerne que la production du papier! Donc, si l’on prend en compte l’ensemble du cycle de vie des pubs. L’énergie et les matières premières utilisées pour orienter et susciter la consommation (et laver le cerveau de la population) sont considérables.

Un autocollant ou une loi ?

Stop Pub Autocollant du Ministère

Stop Pub Autocollant du Ministère

Pour lutter contre ce gaspillage, on pourrait imaginer une loi interdisant les pubs papier. Une taxe rendant l’impression massive de publicité non rentable, limiter l’utilisation des encres couleur… Oui, mais une telle législation pourrait être considérée comme une atteinte à la liberté d’expression et la liberté de presse.

La méthode actuelle promue par le gouvernement français (ministère du Développement durable) est l’autocollant «STOP Pub». Le principe est simple si vous ne souhaitez pas recevoir de publicité dans votre boite aux lettres, vous y apposez cet autocollant. Les distributeurs arrêteront donc de mettre des pubs dans votre boite.

L’idée est plutôt bonne, mais elle repose sur le volontariat des gens. Elle implique donc que les gens soient informés, sensibilisés, conscients et motivés! Ce qui prend beaucoup de temps et peut ne pas marcher.

Alors, pourquoi ne pas utiliser le système inverse : on supprime par défaut toutes les pubs papier et l’on met en place une plateforme permettant à ceux qui le désirent de s’inscrire pour recevoir les pubs! De la même façon que les newsletters sur le net.

Moi aussi j’ai dit stop !

Autocollant "STOP Pub" d'une amie

Autocollant « STOP Pub » d’une amie

Après avoir vaincu ma procrastinite chronique, j’ai imprimé et mis le joli autocollant vert sur ma boîte aux lettres. Et depuis au bonheur! Plus une seule publicité. Je continue néanmoins de recevoir les informations de ma commune et des associations environnantes. Mais je vois encore un certain nombre de publicités déposé par mes voisins à l’attention des lutins des pubs. Prochaine étape : les convaincre d’utiliser eux aussi l’autocollant. Et vous allez vous l’utiliser?

C’est par —> ICI <—


So, what do you think ?